EVALUATION DU RISQUE PHOTOBIOLOGIQUE


risque photobiologique

La règlementation européenne et les normes de sécurité concernées imposent aux fabricants et metteurs sur le marché de lampes et appareils d’éclairage d’évaluer et de communiquer éventuellement (RG2) le niveau de risque photobiologique des produits commercialisés en Europe.
 
Cette disposition (norme EN 62471) entre dans le cadre du marquage CE des produits.
essais cofrac
 

Mesures

Les termes « risque photobiologique » font référence au potentiel de la lumière à blesser l’oeil, et plus particulièrement aux extrémités du spectre visible.

A l’extrémité bleue du spectre visible, les risques concernent la lumière UV, alors que du côté rouge, il s’agira plutôt de la lumière infrarouge.

Plusieurs critères sont mesurés et notamment ceux qui concernent les risques pour la peau et les yeux : exposition de la peau, exposition de la surface de l’oeil (cornée, conjonctive et lentilles), ainsi que l’exposition de la rétine dans la partie postérieure de l’oeil.

Le protocole mis en œuvre par PISEO est conforme à la norme EN 62471. Celui-ci permet la classification du produit étudié selon 4 groupes de risques allant de 0 à 3.

 

Groupe Description Générale
GR0 sans risque Ne présente aucun risque photobiologique
GR1 risque faible Aucun risque photobiologique dans des conditions normales d’utilisation
GR2 risque modéré Ne présente pas de risque lié à la réponse d’aversion pour les sources très brillantes ou en raison de l’inconfort thermique
GR3 risque élevé Risque potentiel même pour une exposition momentanée ou courte

 

Equipement

Banc radiométrique EVERFINE OST-300

Les mesures sont réalisées sur un banc de mesure des ondes radiométriques entièrement dédié à l’évaluation du risque photobiologique. Ce banc permet d’effectuer toutes les mesures exigées par la norme EN 62471 pour les rayonnements ultra-violets, visibles et infra-rouges.

radiometrie et risque photobiologique

EN 62471 - Risque photobiologique

Création de site internet: Cianeo